MesAidesVélo : ce site vous déniche des subventions pour acheter un vélo

Bonus vélo, forfait mobilités durables… A partir de votre code postal, de votre quotient familial ou du nom de votre employeur, le site internet MesAidesVélos liste la plupart des aides financières auxquelles vous pouvez prétendre pour acheter ou entretenir votre biclou. Magique !

un vélo dans la rue à bruxelles
Le site internet MesAidesVélo trouve les subventions qui collent au profil des cyclistes.(Boris Cassel)

Profitez d'une subvention de 200, 300 voire 600 euros pour acheter un vélo électrique ! La promesse est alléchante. Mais, dans les faits, peu de monde en profite. Alors que plus de la moitié des Français sont éligibles à une subvention publique, selon une étude de l’Ademe, seuls 12% des acquéreurs de vélos électriques neufs sont réellement subventionnés. Pourquoi ? Car, pour s’y retrouver dans le millefeuille des primes et subventions à l’achat d’un vélo électrique, mieux vaut avoir fait Polytechnique ! En effet, l'Etat vous octroie une aide de 200 euros - sous conditions de ressources - s’il existe déjà une collectivité locale qui vous finance. Sauf que cette “collectivité” peut être votre ville, votre département, votre région, votre communauté de communes… A vous de faire le tri ! Et si, par bonheur, vous réussissez à trouver le bon financeur, vous vous rendrez vite compte que cette aide locale porte la plupart du temps sur l’achat d’un vélo électrique, mais, parfois, aussi, d'un vélo musculaire, cargo ou pliant. Avec, pour chaque collectivité et type de cycle, des montants d’aides qui diffèrent. Bref, c’est un boxon sans nom qui en décourage plus d’un !

Jusqu’à présent, il n’existait pas - à notre connaissance - d’outils permettant de simplifier la démarche, en vous indiquant précisément, en fonction de votre lieu d’habitation et de votre niveau de revenu, les aides auxquelles vous pouvez postuler, leurs conditions d’attribution, et surtout leurs montants cumulés. C’est ce que propose - gratuitement - un jeune développeur informatique, Maxime Quandalle, avec son site MesAidesVelo. Plutôt que de vous décrire comment fonctionne ce site, Picala, avec l’accord de son concepteur, vous propose de le tester. Juste ici (on se retrouve après) :

Efficace, non ? Cette technologie est née dans la tête de Maxime Quandalle en fin d’année 2021. «Je cherchais à acheter un vélo pliant. Et, dans une boutique, un client m’a indiqué qu’il existait des aides à l’achat en Ile-de-France pour ce type de vélo. J’ai demandé des précisions au vendeur mais il n’était pas très clair sur le sujet », raconte Maxime Quandalle. En cherchant sur internet, ce cycliste découvre que l’information sur le sujet est, certes disponible, mais éparpillée et difficile à appréhender. Maxime Quandalle met MesAidesVélo sur pied en quelques jours : le site centralise l'information et la rend intelligible. « Je n’ai pas fait la publicité du site, j’ai simplement partagé le lien avec quelques amis, qui, eux, l’ont relayé sur les réseaux sociaux. Ensuite, la communauté vélo s’en est emparée et en a fait la promotion », détaille-il. Avec, à la clé, un joli succès. Entre novembre 2021 et avril 2022, quelques 30 000 internautes se sont renseignés sur ce site ! Il y découvrent des informations mises à jours régulièrement. Le développeur consacre, en effet, environ une demi-journée par semaine à l'actualisation du site. « Les utilisateurs me signalent directement sur le site les erreurs ou les oublis », souligne le jeune homme. Une source d’information qu’il complète grâce à de la veille personnelle et un coup de main de la part d’autres développeurs « La saisie des aides nécessite en effet de maîtriser des outils de développement. », précise-t-il. Objectif, à plus long terme, faire en sorte que les collectivités locales et/ou les associations de cyclistes puissent mettre elles-mêmes à jour la base de données, sans intervention d'un développeur. Tout le site internet est en accès gratuit. « Le but n’est pas d’en faire un site lucratif », souligne-t-il. Avant de conclure : « l’idée c’est de le développer de manière ouverte et d’être utile au plus grand nombre ».

Derniers articles

un cadenas partagé sharelock dans une rue de Saint-Ouen
Test de Sharelock : le réseau de cadenas partagés pour les vélos
Publié il y a 3 mois
Le vélo à assistance électrique Loft Go de la marque Electra sur un chemin de randonnée
Test du vélo électrique Electra Loft Go : un tapis volant pour la ville
Publié il y a 4 mois
Yohan Michel, le directeur marketing de alltricks dans les locaux du site internet à Montigny-le-Bretonneux
Alltricks : les secrets du leader français de la vente de vélos en ligne
Publié il y a 4 mois
un feu rouge pour cycliste à paris
Alerte : de nombreux vélos électriques rappelés pour des problèmes de freins !
Publié il y a 4 mois
toussaint wattinne devant des vélos électriques dans l'entrepôt de la start-up Upway à Gennevilliers
Upway : la start-up casse les prix grâce aux vélos électriques reconditionnés
Publié il y a 4 mois
pub