[TEST] Polisport Guppy junior : un siège bien adapté aux grands enfants

Le Guppy junior est l’un des rares sièges vélo adaptés aux enfants de plus de 6 ans. Il nous a séduit par sa solidité, la qualité des matériaux utilisés et son prix raisonnable.

un siège vélo Guppy junior de la marque Polisport sur un porte bagages
Robuste, le Guppy junior de Polisport facilite le transport à vélo des enfants de plus de 6 ans.(Boris Cassel)

Résumé

Le guppy junior a le gros avantage d'être l'un des rares sièges vélo adaptés aux enfants de plus de 6 ans disponibles à la vente. Solidité, qualité des matériaux utilisés, prix raisonnable... Les atouts du Guppy junior nous ont séduit. Et ce, même si une incompréhensible notice d'utilisation complexifie le montage.

Points forts

  • compatible avec différentes tailles de porte-bagages
  • reposes pieds rabattables
  • dispositif réfléchissant à l’arrière
  • qualité des matériaux

Points faibles

  • sangles ne couvrant pas les épaules
  • siège non pliable
  • montage des cales pieds compliqué

C’est un casse-tête sans fin pour les parents d’enfants de plus de 6 ans : trouver un siège vélo adapté à leur progéniture. La plupart des modèles sur le marché sont en effet des “portes-bébés”, uniquement conçus pour les bambins ayant, tout au plus, 5 bougies au compteur. Contrainte supplémentaire pour les possesseurs de vélos à assistance électrique, le modèle doit, en plus, être adapté aux dimensions de leur porte-bagages, qui ne sont pas toujours classiques. Seule une poignée de marques respecte tous ces critères. Parmi elles, Polisport grâce à son “Guppy junior”. Un siège vélo qui cartonne, notamment, chez les urbains. Nous l’avons passé au peigne fin.

Un prix honnête
S’il n’est pas rare de trouver des sièges “bébé” d’entrée de gamme pour une quarantaine d’euros, les assises pour enfant de 6 à 10 ans sont en règle générale un peu plus onéreuses. Comptez aux alentours de 60 euros pour vous offrir le Guppy junior. Un petit billet, donc. Mais, cet investissement reste moins ruineux - pour transporter la marmaille - que d’investir dans un vélo cargo électrifié à plus de 4 000 euros !

un enfant sur un siège vélo Polisport Guppy junior installé sur un vélo électrique
Le siège vélo Polisport Guppy junior s'adapte facilement aux vélos électriques.(Boris Cassel)

Avant l’achat, mesurer bien votre vélo (et votre môme)
Le Guppy junior se fixe grâce à un système de mâchoires qui prend en étau le porte-bagages. Du coup, avant d’opter pour ce siège, quelques petites prises de mesures s’imposent. La largeur du porte-bagages est attendue entre 12,5 cm et 18,5 cm. Ce dernier doit être conçu avec des tubes ronds de 10 à 16 mm de diamètre. Un peu d’espace est nécessaire entre la batterie - si elle se situe à l’arrière du vélo- et le dessous du porte-bagages. Par ailleurs, votre bambin doit peser entre 22 et 35 kg et mesurer, a minima, 1,10 mètre. Dernière précision, ce siège n’est pas compatible avec les VTT à fourche suspendue et avec les vélos en carbone. Vous respectez ces critères ? Ok, vous pouvez lire la suite.

Montage plutôt complexe
Pour installer un Guppy junior, munissez-vous d’une bonne dose de calme. La notice de montage n’est pas toujours très claire. Un rapide coup d’oeil à leur tuto vidéo en facilitera la compréhension. L’installation du siège ne nécessite pas d’outils. Un ingénieux système de poignées permet en effet d’adapter rapidement le socle du siège à la taille de votre rack. Il suffit de poser la base en plastique rigide sur le porte-bagages et de serrer une poignée de fixation jusqu’à un entendre un petit “clic”. Du gâteau !

Afin d’éviter que votre progéniture ne coince ses chaussures dans les roues - sic - , deux plaques de plastique transparentes sont à glisser entre le cadre et les rayons. Elles s’attachent au vélo à l’aide de disgracieux colliers de serrage en plastique noir.

Le montage se corse réellement lorsqu’il s’agit d’installer les repose-pieds. Nous nous y sommes repris à trois fois avant de comprendre la notice d’utilisation. L’opération se fait en trois voire quatre étapes à l’aide d’une clé “btr” fournie par Guppy. Malgré nos doutes lors de l’installation, les cale-pieds semblent solidement accrochés. Ils supportent la charge d’un enfant de plus de 20 kg. Par ailleurs, une sangle relie le siège à la tige de selle. Nous n’avons pas très bien compris l’utilité de ce dispositif de sécurité.

un pied sur un cale pied du Guppy junior de la marque Polisport
Les cales pieds sont robustes mais difficiles à installer.(Boris Cassel)

Matériaux de qualité
A l’exception des protections de roue et de leur fixation (lire ci-dessus), l’ensemble de l’installation a plutôt fière allure. Le plastique utilisé pour le siège et les cales pieds est de bonne facture. Seule une légère boursouflure apparaît sur le dessus de notre modèle. Les enfants apprécient particulièrement l’assise en caoutchouc. Glisser sa main sur cette surface tourne même rapidement au jeu chez les bambins... On notera la présence, très intéressante, d’un réflecteur de lumière rouge à l’arrière du vélo. Pratique et sécurisé pour les trajets de nuit !

Ergonomie attirante…et inquiétante
Les bambins apprécieront la disposition du dossier, à la fois large et confortable. En revanche, les parents s’interrogeront, au premier regard, sur l’absence de renforts latéraux et d’accoudoirs pour encadrer et stabiliser l’enfant. Une inquiétude vite balayée après quelques jours d’utilisation : à cet âge là, les mômes tiennent bien leur position sur le siège arrière.

Encombrant sans les enfants
En conduite sans les enfants, on apprécie beaucoup la possibilité de rabattre les cales pieds. En revanche, l’impossibilité de replier le dos du siège - ce qu’offrent d’autres modèles sur le marché - rend le Guppy junior inutilement encombrant sans enfant. Dommage. Une petite fausse note qui entache un bilan - globalement - très bon.

la ceinture de sécurité du sigé vélo Guppy junior de la maqre Polisport
La ceinture de sécurité du Guppy junior ne couvre malheureusement pas les épaules de l'enfant.(Boris Cassel)

Derniers articles

Yohan Michel, le directeur marketing de alltricks dans les locaux du site internet à Montigny-le-Bretonneux
Alltricks : les secrets du leader français de la vente de vélos en ligne
Publié il y a 6 mois
un feu rouge pour cycliste à paris
Alerte : de nombreux vélos électriques rappelés pour des problèmes de freins !
Publié il y a 6 mois
toussaint wattinne devant des vélos électriques dans l'entrepôt de la start-up Upway à Gennevilliers
Upway : la start-up casse les prix grâce aux vélos électriques reconditionnés
Publié il y a 6 mois
un vélo dans la rue à bruxelles
MesAidesVélo : ce site vous déniche des subventions pour acheter un vélo
Publié il y a 7 mois
des cyclistes boulevard sébastopol à Paris
Mai à vélo : la grande fiesta du biclou à côté de chez toi !
Publié il y a 7 mois